Deutsch (DE-CH-AT)French (Fr)Italian - Italy
Êtes-vous hyperacide?
Comment prendre Basica®
Calculatrice acido-basique
Hyperacidité chronique

Pour que notre métabolisme fonctionne, il doit y avoir dans le corps un équilibre acido-basique. Ce n’est que si le rapport acido-basique est juste que les processus biochimiques peuvent se dérouler de manière optimale dans le métabolisme.
Si l’équilibre acido-basique se déplace en direction d’une hyperacidité chronique, pratiquement tous les processus biochimiques de notre corps en sont influencés. Le but suprême est donc de maintenir l’équilibre acido-basique. Ceci est comparable au maintien constant de la température du corps, où, là aussi, seules des fluctuations minimes sont permises. Si l’on parle d’équilibre acido-basique, il est inutile de ne considérer que l’apport d’acide sans tenir compte en même temps de la quantité de bases apportée.
Ce n’est pas seulement la quantité consommée d’acides ou de bases qui est décisive pour l’équilibre dans notre organisme, mais leur bilan global. En effet, un apport important d’acide peut sans problèmes être compensé par un apport important de bases.

Notre attention se porte sur l’hyperacidité chronique, dite acidose latente. Le terme de « latent » signifie « caché » et indique un état chronique qui ne se remarque pas dans un premier temps. Les acidoses latentes s’observent beaucoup plus fréquemment dans la pratique et se caractérisent par un déplacement minimum du pH sanguin à l’intérieur de la zone normale (pH 7,35 – pH 7,45) vers l’acidité. En même temps, la capacité de tampon du sang est diminuée. L’acidose latente évolue sans symptômes cliniques spécifiques, c’est-à-dire que nous ne sentons tout d’abord aucune transformation physique quelconque.
Une acidose aiguë est une maladie menaçant la vie, devant être combattue immédiatement par des mesures d’urgence garantissant le rétablissement immédiat du pH sanguin physiologique. Dans la pratique, une hyperacidité aiguë se produit assez rarement et est généralement la conséquence de maladies des organes déterminants pour la régulation de l’équilibre acido-basique, le rein et le poumon. Etant donné que cette forme d’acidose aiguë ne peut être provoquée par des influences nutritionnelles, nous ne l’aborderons pas davantage ici.